Le Chiffre

A 90km/h, une moto parcourt en moyenne 7,5 mètres de plus qu'une voiture.

Découvrir l'étude

Source : Sécurité Routière

Adhésion 2016
Télécharger ici le bulletin d'adhésion 2016
Partenaires

Archives mensuelles : décembre 2014

La Magie de Noël, un film de Mathieu Amalric

Bernard Cazeneuve assiste à la projection, en avant-première, d’un court-métrage réalisé par Mathieu Amalric avec le concours de la Sécurité routière contre la pratique des textos au volant.

Le 16 décembre, Bernard Cazeneuve, ministre de l’Intérieur, a assisté au MK2 Grand Palais à la projection du film « La Magie de Noël » qui vise à prévenir l’usage du smartphone au volant qui se banalise. Et avec lui, des pratiques – texting, lecture de mels – plus dangereuses encore que les précédentes. Les Français sont aujourd’hui 34 % à avouer se servir de leur téléphone portable en conduisant alors qu’ils étaient 18 % un an plus tôt. Afin d’ouvrir les consciences à ce nouveau fléau, Mathieu Amalric a réalisé un film sur, selon ses mots, « le désastre absolu ». Pour ceux qui le verront, Noël cette année ne sera plus tout à fait le même.

Lire le Communiqué de Presse

Source : Sécurité Routière

Novembre 2014 : stabilité des accidents corporels (+ 0,2 %) & hausse des décès (+ 10,7 %)

L’Observatoire national interministériel de la Sécurité routière (ONISR) vient de publier le bilan de l’accidentalité routière pour le mois de novembre 2014. Par rapport au mois de novembre 2013, le nombre des accidents corporels, 4 999, est resté stable, soit + 0,2 %. En revanche, avec 279 personnes tuées sur les routes le mois dernier, contre 252 en novembre 2013, les accidents mortels augmentent de + 10,7 %. Parmi les personnes blessées dont le nombre, 6 131, évolue de + 1,3 %, les hospitalisations sont en hausse de + 3,4 %.

Lire le Communiqué de Presse

Source : Sécurité Routière

Début de l’expérimentation des radars « double face »

Dans le cadre de la modernisation du parc des radars, le premier radar « double face » a été installé, pour expérimentation, le vendredi 12 décembre à Feyzin (Rhône), sur la départementale 301. Cet équipement détecte et photographie de face et de l’arrière les véhicules de tous types circulant au-dessus de la vitesse limite autorisée.

Lire le communiqué de presse

Source : Sécurité routière

Alcool au volant : « Quand on tient à quelqu’un, on le retient »

À l’occasion des fêtes de fin d’année, la Sécurité routière renouvelle son message de prévention en diffusant le film « Le choix ». Il incite l’entourage à agir coûte que coûte face à celui qui a perdu sa faculté de discernement à cause de l’alcool.
Les personnalités de TF1 Denis Brogniart, Estelle Denis, Sandrine Quétier et Christophe Beaugrand reprendront à leur compte la formule « Quand on tient à quelqu’un, on le retient » dans 2 messages diffusés entre le 24 et le 31 décembre sur TF1.

Source : Sécurité Routière

#RentrerEnVie2014

la nouvelle campagne de la Prévention routière et d’Assureurs Prévention

Le sapin entièrement décoré est prêt à accueillir le Père Noël, le menu des réveillons est fixé, les invitations lancées… Il ne vous reste plus qu’à dénicher les derniers cadeaux et à préparer les étrennes. Les fêtes peuvent commencer ! Vous n’auriez pas oublié de prévoir votre retour ou celui de vos invités ?

Selon l’enquête (*) menée par les associations Prévention Routière et Assureurs Prévention, 41% de Français envisagent les “mauvaises solutions” pour rentrer à l’issue de ces soirées festives arrosées. Aussi, pour sensibiliser la population aux dangers de l’alcool au volant, les deux associations lancent leur campagne #RentrerEnVie 2014 : « Engageons-nous pour que les fêtes ne se terminent pas sur la route ».

N’hésitez pas à consulter notre site www.rentrerenvie.fr qui vous aide à choisir les solutions pour rentrer en sécurité – désigner un « Sam », dormir sur place, commander un taxi à l’avance, utiliser les transports en commun… –, qui liste une nuée de conseils pour un retour de soirée safe et qui comptabilise en temps réel vos engagements. Profitez-en pour regarder notre film, poster votre « safie » (ou « save selfie ») et partager #RentrerEnVie sur les réseaux sociaux.

La campagne est lancée aujourd’hui en région : dans 120 villes, nos bénévoles sensibilisent les Français aux risques liés à l’alcool et distribuent des éthylotests. Puis une série d’animations est prévue à Paris les 30 et 31 décembre. L’occasion d’inciter une nouvelle fois à chacun à s’engager pour que les fêtes ne se terminent pas sur la route !

www.rentrerenvie.fr

Source : Prévention routière

Bernard Cazeneuve assiste à une opération de dépistage de drogues au volant menée à l’aide des nouveaux tests salivaires

Bernard Cazeneuve

© Préfecture de Police

Vendredi 5 décembre, Bernard Cazeneuve, ministre de l’Intérieur, a participé place de la Bastille à Paris à une opération de contrôle menée dans le cadre de l’expérimentation des nouveaux kits de prélèvements salivaires pour confirmer une conduite après usage de stupéfiant.

« Nous multiplions les tests pour que tous les publics soient sensibilisés aux risques auxquels ils s’exposent après avoir consommé de tels produits. Une grande partie des accidents mortels mais aussi des accidents graves résultent de la consommation de stupéfiants », a observé le ministre. En 2013, selon le rapport de l’Observatoire national interministériel de sécurité routière (ONISR), 21 % des personnes qui sont décédées sur la route l’ont été dans un accident impliquant au moins un conducteur testé positif aux stupéfiants. L’expérimentation a débuté le 1er décembre à Paris et dans les Yvelines (78). Celle-ci sera étendue à huit autres départements en janvier 2015.

Source : Sécurité Routière

Réunion plénière du Conseil national de la sécurité routière

Le Conseil national de la sécurité routière s’est réuni lundi 8 décembre à l’Assemblée nationale. Sous la présidence du député Armand Jung et en présence du délégué interministériel à la sécurité routière, Jean-Robert Lopez, les commissions du CNSR ont exposé leurs travaux et adopté des recommandations. Pour les cyclistes, il s’agit de l’expérimentation d’espaces partagés piétons/cyclistes, la mise en place d’un dispositif spécifique de verbalisation et la promotion du port du casque. Pour les deux-roues motorisés, le CNSR recommande de faire évoluer les casques pour les adapter aux enfants. Par ailleurs, le recensement et le traitement des obstacles des bords de route devraient être améliorés pour permettre de sauver 150 vies par an. Enfin, le CNSR a voté une synthèse des travaux menés jusqu’ici. Trois axes sont mis en avant : l’éducation du conducteur, l’expérimentation d’une réduction de la vitesse moyenne autorisée à 80 km/h sur le réseau des routes bidirectionnelles, et l’extension de l’usage de l’éthylotest anti-démarrage.

Source : Sécurité Routière

Prévenir le risque routier dans les SCOP du BTP

Logo ScopbTP

©Scopbtp

Signature d’une charte entre la Sécurité routière,

la Fédération des SCOP BTP, la CNAMTS et l’OPPBTP

Le 28 novembre 2014, Jean-Robert Lopez, délégué à la sécurité et à la circulation routières, Jacques Petey, Président de la Fédération des sociétés coopératives et participatives du Bâtiment et des Travaux Publics (Fédération des SCOP du BTP), Marie-Chantal Blandin, adjointe au directeur des risques professionnels de la de la caisse nationale d’assurance maladie des travailleurs salariés (CNAMTS) et Paul Duphil, secrétaire général de l’organisme professionnel de prévention du bâtiment et des travaux publics (OPPBTP), ont signé aujourd’hui une charte pour favoriser la prévention du Risque routier professionnel.
Cet accord prévoit le déploiement d’actions de prévention du risque routier professionnel en direction des dirigeants et des salariés des sociétés coopératives et participatives du Bâtiment et des travaux publics et la mobilisation, dans cette optique, des structures nationales et locales de la Fédération.

Lire le communiqué de Presse

Source : SCOP BTP

Trop de risques lors des trajets professionnels sur autoroute

Risques trajets professionnels sur autoroute

© Prévention Routière

Plus de 80% des conducteurs en mission professionnelle téléphonent en conduisant et plus de la moitié lit ses SMS au volant ! Il s’agit là de l’un des trois facteurs de risque mis en évidence par la nouvelle étude (*) menée par l’Asfa (Association des sociétés françaises d’autoroutes) et l’association Prévention Routière auprès d’automobilistes empruntant l’autoroute pour raisons professionnelles, y compris lors de leurs trajets domicile/travail.

Plus de 62% reconnaissent aussi avoir déjà lutté contre le sommeil sur l’autoroute. S’étonnera-t-on alors de constater, avec l’Asfa, que la somnolence est la première cause de mortalité sur autoroute ? Enfin, plus de la moitié des conducteurs en mission professionnelle, ne respectent pas les limitations de vitesse. Autant de prises de risques à déplorer, alors que la Cnamts recense chaque année près de 400 accidents mortels de la route représentant la moitié des accidents du travail. Il est nécessaire d’interpeller les entreprises, trop peu nombreuses à sensibiliser leurs salariés puisque selon notre étude (*), moins d’1 entreprise sur 10, donne des consignes écrites sur les différents risques routiers.

C’est le sens de la campagne que nous lançons aujourd’hui avec l’Asfa en diffusant une websérie « Les bons reflexes autoroutes » sur les sites www.preventionroutiere.asso.fr et www.autoroutes.fr, des spots sur les radios autoroutières 107.7, en proposant un quiz « Restez dans le coup, au boulot, c’est important, au volant, c’est vital ! » et en incitant au partage de messages sur les réseaux sociaux de notre association et de l’Asfa.

Et, aux entreprises qui souhaitent agir aux côtés de notre association, nous proposons un kit « Prévention des risques routiers en entreprise » contenant toute une série d’outils : affiche, dépliant, séances de sensibilisation pour les salariés…

(*) Enquête réalisée auprès d’automobilistes empruntant l’autoroute pour motif professionnel, selon 2 méthodologies distinctes : pour les missions longue distance, enquête quantitative menée sur 3 aires de services auprès de 1 200 automobilistes en octobre 2012 ; pour les trajets domicile/travail et trajets locaux, enquête quantitative menée par téléphone en janvier 2013 auprès de 900 abonnés au télépéage.

Source : Prévention Routière