800 participants face au choc de l’accident

Les freins crissent, deux carcasses s’entrechoquent, les corps jonchent le sol dans les éclats du pare-brise. Quelques minutes avant, un casque dessanglé ne laissait plus à terre qu’un crâne ensanglanté. Une seule consolation : ce n’étaient que des mannequins…
Les crash-tests mis en place par la Préfecture de police jeudi 4 juin, à Paris, dans le cadre de la « Quinzaine régionale des usagers vulnérables », ont fortement marqué les participants, en incarnant les dangers de l’insécurité routière dans une mise en situation des plus réalistes. Le délégué interministériel à la sécurité routière, Emmanuel Barbe, a pris part, aux côtés de collégiens, lycéens, étudiants et seniors (800 personnes), à la démonstration.

Les crash tests

Le bilan de la « Quinzaine régionale des usagers vulnérables »

Source : Sécurité Routière