Le Chiffre

A 90km/h, une moto parcourt en moyenne 7,5 mètres de plus qu'une voiture.

Découvrir l'étude

Source : Sécurité Routière

Adhésion 2016
Télécharger ici le bulletin d'adhésion 2016
Partenaires

Ceinture de sécurité

 

Le port de la ceinture de sécurité est obligatoire,
à l’avant comme à l’arrière.

 

ceinture de sécurité

© 123rf.com

Le non port de la ceinture reste l’un des principaux facteurs de mortalité. Il intervient dans près du tiers des accidents de la route, qui ont fait 7242 morts en 2002. Le taux de mortalité des non ceinturés est deux à trois fois plus élevé que celui des ceinturés.

En gagnant seulement 5% de port de la ceinture sur tous les réseaux, à l’avant et à l’arrière, plus de 200 vies pourraient être épargnées. Si 100% des usagers bouclaient leur ceinture, ce geste simple et facile sauverait 1000 vies, sans compter les souffrances épargnées aux blessés et à leurs familles. En ville, ce taux de port peut aisément s’améliorer : en 2002, seulement 80 % des automobilistes portaient leur ceinture en agglomération, avec de fortes disparités régionales.

Pour un maximum de sécurité, la ceinture doit être ajustée

Il faut absolument éviter certains dispositifs visant à détendre la ceinture. En effet, ils diminuent son efficacité, entraînant des risques de traumatisme en cas de choc. Au contraire, les constructeurs automobiles améliorent les performances des ceintures traditionnelles en installant des systèmes de pré tension qui resserrent la ceinture et renforcent sa capacité à solidariser le corps avec le siège de la voiture.

Les sanctions en cas de non port de la ceinture

Les sanctions concernent le ou les contrevenants, qu’ils soient passagers ou conducteur du véhicule. Le conducteur est responsable du port de la ceinture ou d’un moyen de retenue adapté pour tous ses passagers âgés de moins de 13 ans.Tout conducteur ne portant pas sa ceinture s’expose à une contravention de 4e classe (135 euros) et au retrait de trois points sur son permis de conduire. Le non port de la ceinture de sécurité aux places arrière comme aux places avant, constitue une contravention de 4e classe.
Hormis les cas liés à l’exercice de certaines professions, seuls les détenteurs de certificats d’exemption sont dispensés du port de la ceinture. Ces certificats sont délivrés par les médecins des commissions médicales départementales du permis de conduire.

Ce qu’il faut savoir

Les muscles des bras ne peuvent guère résister à une force de plus de 25 kg. Or à 50 km/h contre un mur, c’est une force de plus de deux tonnes qu’ils devraient développer pour retenir un corps de 75 kg. Non ceinturé, un corps est donc projeté à travers le pare-brise ou l’habitacle. Et il est impossible de se cramponner, ou de protéger un enfant dans ses bras.

Les deux tiers des accidents se produisent à moins de 15 km du domicile et 35 % des tués sur la route le sont en agglomération, donc vraisemblablement au cours d’un trajet quotidien (domicile/travail/école/loisirs).

70 % des blessés non ceinturés le sont à moins de 50 km/h. Un choc à 50 km/h correspondant à une chute du 4ème étage. Aujourd’hui, avec une ceinture, un choc n’est pratiquement jamais mortel aux vitesses couramment pratiquées en ville. En cas d’accident, sans éjection, la ceinture est la seule chance de rester conscient, pour pouvoir quitter rapidement le véhicule.

Le port de la ceinture relève aussi du civisme. Les accidents de la route coûtent 22 millions d’euros  par jour à la collectivité : secours, hospitalisation, rééducation…..Sur le plan familial, il s’agit tout simplement de la responsabilité des parents vis à vis de leurs enfants : à la fois ne pas mettre en danger la vie et l’équilibre de la famille et pour expliquer aux jeunes enfants qu’ils doivent être attachés.

Le sac gonflable ( » airbag « ) est une protection supplémentaire contre les chocs violents. Pour le conducteur, c’est un appoint qui empêche le contact entre la tête et le volant, le corps étant déjà retenu par la ceinture. Pour le passager, il empêche le contact avec le tableau de bord. Nécessairement associé à la ceinture pour son efficacité, il en améliore les effets de 15 à 25 %.