Le Chiffre

A 90km/h, une moto parcourt en moyenne 7,5 mètres de plus qu'une voiture.

Découvrir l'étude

Source : Sécurité Routière

Adhésion 2016

Télécharger ici le bulletin d'adhésion 2016

Partenaires

Vitesse : une campagne d’affichage au bord des routes

Deux affiches alternant les accroches « Trop vite » et « Trop tard » ont été placées cet été, au bord des routes secondaires, pour montrer que l’accident est inéluctable face à un imprévu en cas de vitesse excessive. L’affiche a été diffusée du 5 au 19 août 2014.

affiche-trop-tard Trop viteSource : www.securite-routiere.gouv.fr

Bernard Cazeneuve annonce 15.000 gendarmes et policiers

Bernard Cazeneuve annonce 15.000 gendarmes et policiers au bord des routes le week-end du 14 juillet

© Sécurité Routière

L’Observatoire national interministériel de la sécurité routière (ONISR) vient de publier ses chiffres pour le mois de juin 2014. Ils enregistrent une légère hausse (+3,8%) de la mortalité routière (304 personnes ont ainsi perdu la vie sur les routes de France en juin 2014 contre 293 en juin 2013). Le nombre de personnes hospitalisées plus de 24 heures après un accident routier augmente de +5,4%. En revanche les chiffres des blessés et des accidents apparaissent relativement stables (respectivement +1,2% et –1,2%).

Sur l’ensemble du premier semestre 2014, le bilan est en retrait par rapport à la même période de l’année 2013 (+ 112 tués, soit+7,9%). Les piétons et les cyclistes avec +45 tués, représentent 40% de cette hausse de la mortalité routière. Il est à noter toutefois que 168 vies ont été épargnées au premier semestre 2014 par rapport à la même période en 2012.

A l’occasion des prochains départs en vacances, il apparaît plus que jamais nécessaire d’inciter les usagers de la route à rester vigilant et prudent afin d’éviter que la pause estivale ne se transforme en drame pour eux et leur famille. Par conséquent, Bernard CAZENEUVE, ministre de l’Intérieur, annonce qu’à l’occasion du week-end prolongé du 14 juillet, près de 15 000 gendarmes et policiers seront présents, chaque jour, sur l’ensemble du réseau routier et autoroutier.

L’action des forces de l’ordre sera naturellement destinée à lutter contre les excès de vitesse mais également contre les pertes d’attention au volant, qu’elles soient induites par des pratiques addictives (alcool et stupéfiants) ou par l’usage du téléphone portable sous toutes ses formes (appels téléphoniques, rédaction/lecture de SMS). Policiers et gendarmes veilleront également au respect des règles de priorité, au port de la ceinture de sécurité à l’avant comme à l’arrière et aux équipements de sécurité. De telles fautes comportementales sont à l’origine d’accidents dramatiques survenus ces dernières semaines.

Durant toute la période estivale, des opérations de contrôle seront par ailleurs organisés sur l’ensemble du territoire afin d’inciter les usagers de la route à rester vigilants. L’accent sera évidemment maintenu sur la lutte contre les excès de vitesse avec l’utilisation des radars mobiles de nouvelle génération, mais aussi contre la consommation d’alcool et de stupéfiants en particulier les fins de semaines et aux abords des établissements de nuit. Ces opérations seront réalisées en complément des missions traditionnelles de surveillance, de prévention et d’assistance.

Une attention particulière sera également portée aux deux-roues motorisés. Les motards et conducteurs de scooters qui sont beaucoup plus nombreux sur les routes en ces périodes estivales, doivent faire l’objet de toutes les attentions de la part des autres usagers. Ils doivent eux-mêmes redoubler de vigilance, contrôler leur vitesse et porter un équipement parfaitement adapté à leurs déplacements.

Compte tenu de l’importance du trafic attendu dans les jours à venir, le ministre de l’intérieur appelle les usagers à la prudence, à respecter strictement le code de la route et à adapter en permanence leur conduite aux conditions de circulation.

Source : Sécurité Routière

21e rencontres parlementaires sur la sécurité routière

Claude Bartolone, président de l’Assemblée nationale, a inauguré les 21e rencontres parlementaires sur la sécurité routière, le vendredi 4 juillet 2014 au Palais Bourbon, à Paris. À ses côtés : Armand Jung, président du Conseil national de la sécurité routière (CNSR) et Hervé Mariton, président du groupe d’études parlementaires « Route et sécurité routière ». Jean-Robert Lopez, délégué interministériel à la sécurité routière, a clôturé les débats.

21e rencontres parlementaires sur la sécurité routière

©Sécurité Routière

Cette année, les rencontres parlementaires sur la sécurité routière ont porté sur deux thèmes : l’accompagnement des blessés et de leurs proches et la lutte contre la vitesse excessive. Les débats ont porté sur la prise en charge des blessés, la vie après un accident de la route ainsi que ses conséquences sociales. Les objectifs de l’Union Européenne à l’horizon 2020 concernant les blessés graves de la route ont également été présentés. « La vitesse : une exigence de la société contemporaine ? » a constitué le deuxième thème de ces rencontres. Les participants ont échangé sur la capacité à évaluer l’implication de la vitesse dans les accidents de la route, sur les réactions du corps en cas de choc, sur l’influence de la voirie, et sur les progrès technologiques des véhicules.

Source : Sécurité Routière

Accidents mortels dus à l’alcool : le préfet de Haute-Marne ferme deux établissements

La préfet de Haute-Marne a ordonné jeudi 3 juillet la fermeture administrative pour deux mois d’un restaurant et d’une discothèque après la mort dans des accidents de la route de clients qui s’étaient alcoolisés dans ces établissements.

© Sécurité Routière

« Depuis le début de l’année en Haute-Marne, cinq jeunes sont morts sur la route après être repartis alcoolisés d’établissements à fermeture tardive », a déclaré Nicolas Regny, directeur du cabinet du préfet de Haute-Marne. « Le préfet a décidé une réponse à la hauteur des drames pour rappeler aux gérants leur responsabilité face aux jeunes et à l’alcool », a-t-il précisé. Selon lui, les arrêtés de fermeture visent une pizzéria à Montier-en-Der dont deux jeunes clients s’étaient tués sur la route dans la nuit du 17 mai après avoir consommé de l’alcool, et une discothèque dans la ville thermale de Bourbonne-les-Bains. Trois jeunes hommes âgés de 20 et 19 ans avaient passé la soirée du samedi 12 avril dans cette discothèque avant de s’écraser contre un arbre à bord de leur véhicule le lendemain à l’aube. « L’alcoolémie du conducteur s’est révélée positive. Les enquêteurs ont pointé l’alcool, la vitesse, et la fatigue, pour expliquer l’accident, mais aucune poursuite pénale n’a été engagée contre la discothèque », a indiqué le parquet de Chaumont. Depuis le début de l’année, 14 personnes ont perdu la vie sur les routes de Haute-Marne, avec un facteur alcool dans la moitié des accidents.

Source : Sécurité Routière

À l’étranger : une nouvelle application mobile pour circuler en règle dans toute l’Europe

Europe

Creative Common 0

Quelle est la limitation de vitesse sur les autoroutes espagnoles ? Dois-je porter un casque lorsque je fais du vélo en Suède ? Les vacanciers peuvent retrouver toutes les informations sur les règles de circulation routière dans l’Union Européenne grâce à la nouvelle application mobile « À l’étranger » de la Commission européenne.

Pour en savoir plus

Mission accomplie pour la campagne
Alcool au volant

91 % des Français déclarent qu’elle les a incités à tout faire pour empêcher une personne qui a bu de reprendre la route. Une étude de TNS-Sofrès montre que la campagne alcool hivernale de la Sécurité routière, avec pour mot d’ordre « Quand on tient à quelqu’un, on le retient », remplit ses objectifs et touche l’immense majorité des Français.

Source : securite-routiere.gouv.fr

Le spot choc de la sécurité routière néo-zélandaise

«  Les autres font des erreurs. Ralentissez. »

C’est le slogan de la nouvelle campagne de la New Zealand Transport Agency lancée début janvier. Le spot vidéo, qui sensibilise les conducteurs aux risques liés à une vitesse excessive, crée le buzz depuis sa diffusion.

Source : securite-routiere.gouv.fr